La Carretera Austral…

Ou comment traverser la région de Aysén, par une piste de 1000 km de long, à travers des paysages, grands espaces chiliens, entre lacs purs d’eau turquoise, glaciers millénaires et montagnes arides.

image

Imaginez une piste de terre, de cailloux (ici appelés ripio), parfois de bitume qui vous emmène des fjords de la région de Villa O’Higgins jusqu’à Puerto Montt, soit du 48° au 42° sud…

image

Cette remontée vers le nord nous permettant d’ailleurs de troquer nos gore-tex contre shorts et claquettes.

Beaucoup de mochileros (nom donné aux backpackers) sur cette route, et nous empruntons donc volontiers quelques bus, peu chers lorsque les voitures se font rares. Mais certains trajets en stop resteront mémorables.

image

Il faudra des semaines pour découvrir tout ce qu’offre la carretera austral. Nous nous accordons une dizaine de jours seulement, ce qui permet tout de même d’avoir un excellent aperçu des coutumes, habitats et traditions locaux.

Caleta Tortel
Ville de bûcherons, dont les planches étaient expédiées auparavant à Punta Arenas. De leur savoir-faire est né la particularité de ce village: on s’y promène exclusivement à pied, sur des passerelles de bois.

image

Tellement typique, ce village pourrait devenir le St Trop’ local. Mais probablement dû à son éloignement, il garde ses airs de village pauvre, avec son lot de maisons abandonnées et de bateaux échoués.

image

Nous arrivons le premier jour d’un festival, de bûcherons, et participons à l’inauguration, avec discours officiels et buffet à volonté, l’occasion de goûter aux sopaypillas, empanadas, crêpes à la confiture de lait, tarte au citron, aux calafate… et de tester le vin chaud local, appelé Navigado.

image

Puerto Bertrand et Puerto Tranquilo
Le premier village ne sera pour nous qu’un stop petit-déjeuner sur le ponton d’un lac d’émeraude où chassent les hirondelles.

image

A Puerto Tranquilo, nous squattont un camping gratuit à l’entrée de la ville, les pieds dans l’eau, ambiance Bahamas.

image

Nous faisons un peu les touristes et nous offrons une balade en bateau pour aller voir les grottes de marbre, la curiosité du coin. On embarque donc avec 4 jeunes chiliennes et notre capitaine, qui manie le bateau avec doigté, jusqu’à nous emmener sous ces formations rocheuses de marbre, ce dernier ayant été mis à jour par le travail d’érosion de l’eau et du vent.

image

A 10h du matin le soleil se reflète sur les arches de la « cathédrale ». C’est magnifique.

image

On a même le temps de faire un p’tit plongeon avant de repartir. Ça réveille !

Coyhaique
Trajet en stop atypique avec un livreur TNT. Un des pneu, plus que mort, manque d’éclater à chaque virage tandis que nous sommes 4 autostopeurs, qu’il téléphone et que nous avons chargé dans la camionnette un stère de bois mort…

Capitale de la région, nous y passons 2 nuits. Journée internet et laverie, il en faut de temps en temps. Nous retrouvons aussi Els et Andrew ainsi que de nouveaux amis d’un jour, avec qui nous allons goûter burgers et bières maison.

Puerto Cisnes
Encore une fête traditionnelle qui nous attend dans ce village de pêcheurs, appelée « la perle de la mer »: Le pescado frit’o.

image

Chaque année, ils construisent une maison de l’autre côté d’un fjord, puis la tire en bateau jusqu’au village, puis à la main jusqu’à la place centrale. Ensuite, tout le monde mange du poisson frit, boit et danse. Pas si différent que ça d’un bal de nos campagnes.

Nous campons dans la ville, et profitons de la météo caliente, tout cela avec le premier mal de crâne post bringue de notre voyage. Il faut dire que c’était une de nos décisions de la réunion mensuelle : faire plus la fête !!

La Junta et Chaiten
Deux dernières étapes avant d’embarquer en ferry pour l’île de Chiloé où nous attendent les mythes rapportés par un écrivain que je vous recommande, Francisco Coloane.

Un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. yamlb · février 6, 2015

    Très beau les grottes de marbre…

    Moi aussi dans ma réunion mensuelle avec moi même j’ai conclu qu’il faillait plus faire la fête! Mais avec vous deux au bout du monde et le thieum encouplé ca va pas être facile cette année !!

    Allez Tchuss je suis à Marseille et même ici ca peuf

    • simontchik · février 6, 2015

      C’est toi pequeño ? Qu’est ce que c’est que ce pseudo ? Qui te tu sois, viens faire la fête ici !!!

  2. yamlb · février 6, 2015

    Oui c est Moi. Je viens de comprendre. C’est un pur scandal quand tu fait un reply sur ton mail ca se transforme en commentaire automatiquement!!!!!