Quelque part entre l’Argentine et le Chili

Sortir des sentiers battus est un de nos objectifs. Nous restons des touristes… pour l’instant. Mais lorsque nous entendons parler d’un passage peu fréquenté, permettant de rejoindre à pied et en bateau le Chili, nous sautons sur l’occasion.

Au nord d’El Chalten sillonne entre lacs et montagnes une piste d’une quarantaine de kilomètres qui mène au Lago del desierto.

image

Nous partons donc en milieu de matinée d’El Chalten. La piste longe des rio, et nous apercevons déjà quelques cascades, alimentées par les glaciers. En 2 coups de stop, nous sommes au Lago del desierto, que nous remontons par l’est sur un sentier de 12 km.

image

Nous portons pour la première fois tout le matos ainsi que 3 jours de nourriture… ça pèse et les cuisses chauffent dès la première montée.

image

Le sentier est superbe, entre ombre et soleil. Nous croisons des piverts à tête rouge et les points de vue sur le lac et les glaciers s’enchaînent.

image

Nous sommes seuls et tout est parfait. Encore une fois, la Patagonie m’émerveille. La marche est rude mais en 4 h nous sommes à Punta Norte.

image

Le campement est top, les gardes argentins jouent au foot quand nous arrivons.

Nous installons les tentes sur un moelleux tapis d’herbes, face au lac. Il y a des chevaux, des oies sauvages et surtout des truites par dizaines qui sautent au dessus de l’eau pour gober leur dîner.

image

Nous retrouvons Els et Andrew pour le notre, de dîner. Ce soir, c’est « all you can eat », ça sera toujours ça que les Chiliens n’auront pas !! En effet, il est interdit de rentrer au Chili avec un certains nombres de denrées alimentaires. Nous avons donc pas mal de choses à finir avant de passer la douane chilienne.

Le lendemain nous partons au matin pour les 20 km qui nous séparent encore de la douane chilienne, au sud du lago O’Higgins, d’où nous devons embarquer à 17 h pour Villa O’Higgins.

image

Nous avançons à un bon rythme et nous nous accordons une pause déjeuner plus longue qu’à l’accoutumée, café en prime.

A 15 h nous sommes à destination.

image

Nous apprenons que le bateau est finalement parti à 14 h, au prétexte d’une mauvaise météo à venir. Nous sommes donc coincés pour 24 h en attendant le prochain bateau. Heureusement, le spot de camping est parfait, vue sur le lac et pain maison.

image

Nous allumons un grand feu et faisons connaissance avec les autres voyageurs : Mark, Aaron (armé de son appareil photo, ses jumelles et son livre sur les oiseaux, il est à l’affût), Els et d’autres…

image

Le lendemain, lorsque le bateau arrive à 11 h, nous négocions le tour au glacier. Nous voilà donc tous embarqués gratuitement pour approcher un glacier. Nous croisons à quelques dizaines de mètres de véritables murs de glace âgée de plus de 25’000 ans.

image

C’est presque plus impressionnant que le perito moreno, même si ici la glace ne se décroche que très rarement. On nous sert même en prime un whisky on the rocks, la glace provenant d’un iceberg fraîchement détaché du glacier.

image

Nous arrivons le soir à Villa O’Higgins, ville la plus méridional de la caratera austral. Cette route mythique que nous emprunterons pour remonter vers Puerto Montt.

Un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Charles Crié · février 2, 2015

    C’est vraiment top de te suivre ainsi, je deviens accro aux notifications WP simonsaystheworldisyours.
    Tu nous diras quand tu aura usé ta première paire de chaussures…
    Bises BZH Charles Nat Alice et Lorette

  2. licina · février 2, 2015

    Ouah génial de vous suivre… continuez à nous faire réver, nous jeunes mamans coincées avec nos mouflets… grosses bises.

  3. gael · février 2, 2015

    🙂 le fond du glacier te va bien au teint mon simsim…
    quand je pense que j’ai mis 1 mois et 15 jours à me mettre a jour de ton blog… j’aurais loupé tout ça!!?